Jurassic Park de Michael Crichton : Mon avis

Cet été j’ai eu envie de lire Jurassic Park de Michael Crichton. Ça faisait longtemps qu’il me trottait dans la tête et étant une grande fan des films, j’avais envie de creuser cet univers. La saison s’y prêtait bien (canicule, orages d’été…) et je ne regrette pas du tout car j’ai adoré ma lecture

Pour une fois je n’ai pas acheté le livre (objet) mais je me le suis procurée en ebook. A cause des nombreux merveilleux livres aux couvertures somptueuses que j’ai acheté cette année, j’avais délaissé ma Kobo adorée. Ce fut un plaisir de la retrouver.

J’ai beaucoup de choses à dire sur ce livre, aussi bien des réflexions qu’il m’a amené a avoir que des comparaisons avec les films et j’ai même pris des notes pendant ma lecture (une 1ère pour moi !) . Je vous propose une petite bande son pour accompagner votre lecture de ma chronique…

thumb-1920-273794
Affiche du film sorti en 1993 réalisé par Steven Spielberg

♦ Résumé ♦

Que s’est-il donc passé sur Isla Nublar, durant ces deux jours d’août 1989, pour obliger l’armée à venir « faire le ménage » ? Le programme dont cette île est le théâtre avait

e5ede38e54e08a0274969a96537c29bdpourtant tout du paradis scientifique: un immense complexe naturel où s’ébattent, aux yeux de tous, les plus féroces sauriens du Jurassique, génétiquement ramenés à la vie…
Quelques jours avant le chaos, le paléontologue Alan Grant et Ian Malcolm, mathématicien de renom, chargés de délivrer une caution universitaire au projet, embarquent pour ce bout de terre perdu au large du Pacifique. Bientôt, le petit groupe invité par le créateur du parc doit se rendre à l’évidence: au cœur d’une jungle primitive et farouchement hostile, l’être humain n’est plus l’espèce dominante, mais la proie…
Et la science se révèle vite impuissante face à la sauvagerie d’un écosystème disparu, un monde oublié qui cherche à reprendre ses droits. Dès lors, l’évolution impose sa loi, unique, éternelle, terrifiante…

♦ Mon avis ♦

J‘ai vraiment savourée ma lecture car j’étais à la fois dans un univers connu mais j’ai quand même eu le droit à mon lot de surprises et de rebondissements. Car même si le film est très fidèle au livre, il y a des petites différences (qui ne changent pas le fond du sujet) qui amènent un plus. On comprend en le lisant que les 4 films ont puisés dans ce premier livre et des scènes des 2ème et 3ème films sont bien présentes ici : la scène d’ouverture du 2 avec la petite fille sur la plage, la volière du 3, le t-rex qui passe le museau sous la cascade. Le 4ème film quant à lui à vraiment mis en scène le rêve d’Hammond.

posters-jurassic-park-1

Car on est confronté à plusieurs visions du parc et toutes sont légitimes quand on comprend les visions de chacun. Hammond, le milliardaire sympathique (dans le livre il l’est moins) veut faire de l’argent en réalisant son rêve de gosse et perd le sens des réalités. Henri, son généticien tout juste diplômé, y voit un terrain d’expérimentation pour ses expérience en biogénétique mais ignore le nom des dinosaures qu’il a créé. L’un a embarqué l’autre dans son aventure et ils foncent aveuglément sans se soucier des conséquences de leurs actes. Même si ils sont émerveillés de voir des dinos en chair et en os, Ian Malcom et Allan Grant vont essayer de leur faire comprendre que c’est voué à l’échec. J’ai presque eu de la peine pour Hammond qui touchait du doigt son rêve et qui est forcé de reconnaître qu’il y a des choses qu’on ne peut maîtriser et que son parc n’ouvrira pas.

Ellie dans le livre n’est pas en couple avec Allan et a moins d’importance. Les enfants eux n’ont pas les mêmes âges mais ont les mêmes caractères et sont vraiment courageux, ils sont plutôt touchants. Spielberg a vraiment respecté l’oeuvre originale en améliorant certains points et en gardant l’essentiel mais aussi le plus spectaculaire !

article-1083356-025EF3BA000005DC-226_468x332
Michael Crichton et Steven Spielberg sur le tournage du 1er film

Le style de l’auteur est très visuel, on suit plusieurs personnages en parallèle et ça donne un rythme soutenu. J’avais du mal à décrocher une fois plongée dedans. Il y a beaucoup de détails sur les dinosaures, il a dû beaucoup se documenter pour écrire son livre, c’est assez impressionnant. Il y a aussi pas mal de lignes de code informatique (sont-elles viables ?), j’ai trouvé cela étonnant et des schémas.

Ce que j’ai préféré ? Le personnage de Ian Malcom. Un personnage qui a été bien retranscrit dans le film au niveau du caractère mais son rôle minimisé : mathématicien au look rock tout en noir, un peu imbu de lui-même, cynique mais avec de vraies théories. J’avais l’impression de lire de la philosophie sur le rôle de la science, du progrès, la place de l’homme face à la nature, dans l’univers… Tout ça donne à réfléchir et j’avais hâte à chaque fois que son personnage intervienne.

 

Voici une de ces citations : « Dans la plupart des domaines, celui qui veut obtenir le pouvoir doit consentir des sacrifices. Il y a un apprentissage, une discipline à 

60bd3357cb6be47027a567424b3efe81

laquelle il faut s’astreindre pendant de longues années, et ce, quel que soit le pouvoir que l’on recherche. Président de sa société, ceinture noire de karaté, maître spirituel. Quel que soit le but que l’on se fixe, il faut y consacrer le temps et les efforts nécessaires. Il faut renoncer à beaucoup de choses pour l’atteindre, il faut que ce soit véritablement de la plus haute importance. Lorsque ce but est atteint, le pouvoir vous appartient. Il ne peut être cédé, il réside en vous. Il est littéralement le résultat de la discipline que l’on s’est imposée. Ce qui est intéressant dans ce processus, poursuivit Malcolm après avoir repris son souffle, c’est que, lorsque quelqu’un a enfin acquis la capacité de tuer à mains nues, il a également mûri d’une manière suffisante pour ne pas y avoir recours indûment. La maîtrise de soi procède de ce pouvoir. La discipline requise pour l’obtenir vous a changé au point que vous n’en abuserez pas. A l’inverse, le pouvoir scientifique s’apparente à un héritage, une richesse acquise sans effort. On assimile les travaux des autres et on poursuit dans la même voie. On peut commencer très jeune, on peut progresser rapidement. Il n’y a pas de discipline à laquelle s’astreindre pendant des décennies. L’excellence n’est pas reconnue ; les vieux scientifiques ne jouissent d’aucun respect. Il n’y a aucune humilité devant la nature. (…) Comme vous pouvez vous jucher sur des épaules de géant, il est possible de réussir en peu de temps. Vous ne savez pas exactement ce que vous avez fait, mais vous l’avez déjà publié, breveté et vendu. Et l’acheteur fait montre d’encore moins de rigueur. Il se contente d’acquérir le pouvoir, comme n’importe quel produit. Il ne lui est jamais venu à l’esprit qu’une discipline pouvait être indispensable. »

 

Même si la trame du livre est globalement la même que celle du film, on a le droit à de nombreuses scènes inédites (la nage du T-Rex, les raptors qui s’échappent sur un cargo, le nid souterrain des raptors…) et de nombreuses morts en plus (de personnages qui ne meurent pas dans le film). Le T-Rex est impressionnant dans le livre mais les raptors sont les plus terribles et sont les plus flippants ! VRAIMENT !

L’auteur à écrit le tome 2 : Le monde perdu mais qui doit être assez différent du film je pense. Je le lirai l’été prochain ! Les films 3 et 4 sont des suites uniquement cinématographiques mais reprennent bien les grandes idées (surtout le 4) et la conclusion est toujours la même : il n’est pas bon de faire du business avec la biogénétique en laissant des entreprises privées faire joujou avec sans aucun recul sur celle-ci.

Jurassic Park mon avis

Si vous êtes fan des films ou simplement envie de lire une aventure exotique, je vous conseille ce roman passionnant et dépaysant !

***

Vous fait-il envie ?

 

 

 

Publicités

13 commentaires sur « Jurassic Park de Michael Crichton : Mon avis »

  1. Bravo tu m’as convaincu de me laisser tenter par ce livre !!! J’ai beaucoup aimé le 1e et dernier volet de Jurassic (moins les 2 autres) et je suis curieuse de lire ce qui les a inspiré 😊

    Aimé par 1 personne

  2. Je ne savais pas du tout que les 4 films s’inspiraient juste d’un seul roman! Il doit être très dense et complet dans ce cas, ça me donne envie de le lire. En tout cas c’est très sympa la lecture de ton article accompagné de la BO du film, je piquerai surement l’idée pour un prochain article!

    Aimé par 1 personne

  3. Honnêtement tu m’as convaincue, depuis assez jeune je suis une grande fan de ces films (merci à mon papa pour la découverte ahah) et je n’avais pensé à lire l’oeuvre originale. Je pense me lancer dedans quand j’aurais finis de lire ce qu’il y a sur ma pal. En tout cas merci pour ta chronique très intéressante!
    Bisous♡

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s